Prochains matches
27 mai 2017

Montreux HC - Genève RHC
21h.00, Zuchwil
Derniers résultats
20 mai 2017

RHC Diessbach - Genève RHC
3 - 4 (2 - 1) tb
13 mai 2017

Genève RHC - RHC Diessbach
6 -1 (3 - 0)
6 mai 2017

RHC Diessbach - Genève RHC
2 - 0 (1 - 0)
Calendrier / Résultats Classement Photos

LNA

Interview de Robin Simons #6

Salut Robin,

Venons en tout de suite au dernier évènement. T’as fait le show samedi passé avec tes quatre goals. T’avais mangé quoi à midi avant le match ?

C est vrai que j étais passablement en forme et j ai réussi à trouver la voie des filets à plusieurs reprises ce week end !
Le secret c est un bon repas équilibré préparé avec amour de la part de mon père ! Pour les curieux qui voudraient essayer ce régime avant un match c était : tagliatelles au pesto avec poulet et salade mais l’important c’est surtout de ne pas être en pleine digestion pendant le match donc faut connaître son corps pour fixer l’horaire du repas
Et t’a signé des autographes en sortant des vestiaires ? Enfin si t’as réussi à passer la porte ! :-)

Pas d’autographes à la fin du match ! De part l’esprit familial du club les juniors nous connaissent pour la plupart et donc je pense qu’avec cette proximité ils n’ont pas forcément besoin d’une petite griffe même après la fin d’un match d’anthologie ! Par contre il m’est déjà arrivé de prendre des photos avec des supporters à la fin de matchs de Champions League lorsque l’on jouait à l’extérieur et même quelques unes à Genève !

Plus sérieusement quel match stratosphérique ! Vous les avez littéralement étouffé ! Quel en est la raison selon toi ?

Nous n’avions pas le droit à l’erreur, il fallait absolument gagner samedi passé pour décrocher un ticket pour la troisième rencontre qui nous permettait de rester en course pour aller décrocher le titre lors de la finale du championnat. Nous avons donc travaillé dur à l entraînement pour être prêts le jour J et cela à fonctionné !
Le fait de marquer rapidement plusieurs buts à également joué un rôle et nous a avantagé car cela leur a donné un gros coup dans le moral. De plus, le fait d’évoluer sur notre piste, avec de l’ambiance grâce à un public juste phénoménal, il y avait là toutes les conditions pour réaliser une telle performance !

On voit également que depuis le début de la série, notre adversaire semble user de tous les moyens pour déstabiliser certains joueurs. Un aveu de faiblesse de leur part ?

C’est la dure loi des play-offs, toutes les tactiques sont étudiées et travaillées afin de prendre l’ascendant sur son adversaire donc c’est de bonne guerre !

Revenons-en à toi ! Pour ceux qui connaissent la famille Simons, cela semble une évidence que tu ais choisi le Rink, en étant petit. Cela est-il vraiment le cas ?

Oui c’est un choix qui s est offert à moi et qui m’a apporté tellement de choses que j’en suis extrêmement content !
C’est vrai que j’ai été mis sur des patins très tôt mais j’ai d’abord commencé à faire du foot. Un semestre d’entraînement me fît comprendre qu’il y avait sûrement mieux à faire dans un autre sport.
Ensuite, grâce à mes qualités de patinage et peut être un petit coup de pouce du nom de famille que je porte, j’ai intégré le club en junior et lors de ma première année je disputais déjà le titre dans une finale face à Uttigen ! En grandissant j’ai eu plusieurs propositions de clubs d’autres sports comme le Handball ou le badminton (pratique dans lesquelles j’évoluais dans un cadre scolaire à côté du rink-hockey) mais cela a toujours été le rink-hockey devant ces autres pratiques sportives.
Cela me rappelle une situation assez drôle dans laquelle j’avais réussi à me qualifier pour les demi finales du championnat genevois écoliers en Badminton mais ayant un match de rink à l’heure des demi-finales, mon adversaire accéda à la finale grâce à un forfait de ma part.
Certes la voie avait été ouverte par mon père mais il me fallait faire mes preuves et donc ce n’était pas choisir la facilité dans un sport où l’on attendait beaucoup de moi ! D’ailleurs j’ai du pain sur la planche avant de pouvoir rivaliser avec le palmarès de mon père. De part mes études nous voyons que le développement de la motricité d’un enfant/adolescent est amélioré par le fait de pratiquer plusieurs sports et je pense que cela à contribuer à atteindre mon niveau actuel au rink-hockey.

Ton grand-père a fait deux Olympiades. Dis nous en un peu plus sur son parcours et fais nous part de comment tu imagines l’accession du rink-hockey au JO ?

Multiple champion de natation Belge en 100m nage libre il a détenu pendant de nombreuses années le record du pays et a participé aux JO de 64 ainsi que ceux de Mexico en 68. Il s’est ensuite "recyclé" dans le water-polo. Ce sport lui a d’ailleurs permis de voir les JO d’une autre manière vu qu’il a été arbitre officiel durant les jeux d’Atlanta en 96 et ceux de Sydney en 2000.
Lors des JO de Barcelone, le rink hockey a été présenté en tant que sport de démonstration mais depuis 1992 plus de présence de ce sport durant les jeux d’été.. Je pense que notre seul chance de retrouver à nouveau ce sport dans les Jeux Olympiques est d’avoir une personne d’influence au sein du CIO.

Stéphane, ton papa, est une figure emblématique du Rink ! C’est une fierté, un exemple à suivre ou une pression supplémentaire ?

C’est une fierté, un exemple à suivre et même à dépasser ! J’ai toujours eu une excellente relation avec mon père et le fait que l’on pratiquait le même sport ne m’a jamais porté préjudice. Que ce soit sur le terrain en jouant avec lui ou sur le banc, l’énergie était toujours positive et source de motivation ! Durant mes années de juniors il a endossé le rôle d’entraîneur et fût mon coach durant 3 saisons au cours desquelles nous avons gagné le titre à 3 reprises.

Tu as d’ailleurs pu jouer avec lui en LNA, ça fait quoi de jouer avec son père au plus haut niveau ?

C’est vraiment une expérience exceptionnelle que peu de personnes ont la chance de la vivre. Dans l’histoire du club il y a également eu Thierry Marcante qui a joué avec son père d’après mes connaissances.
Le fait d’avoir son père dans la même équipe permet de partager des moments inoubliables comme par exemple mon premier but en Ligue des Champions face à Porto que je lui ai dédié sur le moment. C’est également une source de motivation, bref que du bonheur !

3 Championnats européens U17, 2 avec les U20, titres de Champions suisse en juniors, titres avec la LNA. C’est le talent qui parle ou le travail sur la piste ?

Beaucoup de travail mais peut être que le sang y ait quand même pour quelque chose. Au niveau du club c’est vrai que le palmarès est plutôt bien garni mais en équipe nationale les résultats manquent et c est quelque chose que j ai envie d obtenir dans les années à venir !

Les deux sont très intenses...mais entre l’émotion de marquer un but ou celle consécutive à la passe qui permet à ton coéquipier de marquer, quelle est celle qui te touche le plus ?

Le fait de marquer des buts me donne plus de sensation mais il m’est déjà arrivé de ressentir quelque chose de tout aussi intense sur une passe décisive qui permets à un coéquipier de marquer un but très important. Je pense notamment au match de quarts de finale contre l’Italie lors d’un championnat d’Europe qui se déroulait non loin de Londres. Alors que le score était de parité, une passe à mon coéquipier Eliott Dechamboux suivit d’une reprise directe nous permis de reprendre l’avantage en fin de 2ème mi-temps !!! Ce moment m’a vraiment marqué ! 

L’équipe suisse ne participera pas au Championnat du monde en Chine a la fin de l’été. Avec ta forme du moment tu aurais sûrement fait partie du cadre. Une déception on imagine ? Et tes ambitions niveau cadre national ?

Grosse déception effectivement surtout que le motif semblerait être une problématique budgétaire… Je n’ai encore jamais pu disputer de championnat du monde avec l’équipe suisse que ce soit au niveau junior ou sénior ! Il me tarde de pouvoir me mesurer aux équipes telles que l’Argentine, l’Angola, le Brésil qui sont des nations avec de nombreux talents comme on a pu le voir avec le niveau de la dernière coupe des Nations à Montreux.
Mes ambitions au niveau international est une médaille autour du cou ! Mais il va falloir travailler dur pour y arriver.

On dit que les voyages forment la jeunesse. Alors prêt à tenter une expérience à l’étranger ?

Pour l’instant je n’ai pas eu de proposition de la part de clubs étrangers et je reste concentré sur mes études mais si l’occasion se propose j’y réfléchirais à deux fois car je pense que cela peut être une expérience très enrichissante tant sur le plan sportif que personnel. Après il n’y a pas de miracle il faut se faire repérer lors de grandes compétitions pour avoir une chance d’être recruté ! L’avenir nous le dira !

Tu as choisi la filière sportive dans tes études. L’engouement pour cette branche est tel que les débouchés sont minimes. L’occasion de prendre son baluchon, sa wax et d’aller surfer sur les plage du monde ?

Il est vrai que les débouchés ne sont pas forcément les plus explicites et la concurrence y est forte mais je pense qu’il y a énormément à faire dans ce domaine. Mon Bachelor me permet de m’orienter dans plusieurs voies possible comme le coaching de « pointe » , l’enseignement, la gestion et management d’événement sportifs, la promotion du sport ainsi que dans le domaine « sport-santé » avec la prévention et traitement de maladie grâce l’activité physique. Néanmoins je garde dans la cave mon surf et ma wax pour aller surfer l’été..

Jérôme Desponds fait confiance aux jeunes et te donne bcp de temps de jeu. C’est une motivation supplémentaire ? Et un moyen de progresser encore ?

De part la nouvelle structure de la LNA il y a eu passablement de changements au niveau du contingent et Jérôme a dû gérer une équipe que l’on pourrait qualifier de « jeunes ». Certaines places « libérées » par les plus anciens sont donc devenues libres et il a fallu batailler dur à l’entraînement pour montrer qu’il pouvait nous faire confiance et qu’on arrive à assumer les responsabilité malgré notre jeune âge ! Les plus vieux sont là pour nous guider mais maintenant c’est à nous d’aller de l’avant avec notre énergie. Il nous reste encore tout à prouver !! C’est vraiment un groupe qui peut aller loin j’en suis persuadé surtout s’il est coaché de cette manière donc pour les supporters il faudra nous suivre attentivement ces prochaines années !

De tous les joueurs avec qui tu as joué, qui est/était le meilleur ?

J’ai eu la chance de jouer avec de nombreux joueurs de talents possédant de multiples titres au niveau international comme notamment Pedro Alves qui a été également notre entraineur pendant quelques années, ou encore des joueurs formés au GRHC qui sont partis à l’étranger pour faire une carrière professionnelle avant de revenir porter les couleurs de Genève comme Florian Brentini, Jérôme Desponds. C’est deux joueurs ont également été vice champion du monde en 2007 à Montreux et Vice champion d’Europe. Actuellement nous avons Federico dans l’équipe, lui aussi médaillé d’argent en 2007 qui est un excellent joueur mais j’ai envie de citer Eliott Dechamboux et Xavier Laguarta, joueurs avec qui j’ai gagné plusieurs titres en juniors car à force de travailler ensemble nous avions de tels automatismes que tout devenait facile.
 
Et le plus faible ?

Quand on arrive au plus haut niveau il est rare de jouer avec de « mauvais » joueurs. C’est surtout le style de jeu qui va compter s’il est compatible avec les autres ou pas !

Comme Sylvain Rossel, 1ère expérience en tant qu’entraineur juniors cette saison. Un plaisir, une expérience sympa dans le cadre de tes études, qu’est-ce que tu retiens de cette expérience ?

Cette expérience fût très intéressante et enrichissante. J’ai pu notamment mettre en pratique plusieurs notions vues au cours de mes études afin de transmettre de la meilleure façon mon savoir pratique et tactique sur ce sport que je pratique depuis tant années ! Ces jeunes sont pour certains les futurs joueurs de la LNA ce qui rend notre travail essentiel. Le mercato des entraîneurs n’est d’ailleurs pas terminé, je vous laisse la surprise de me revoir peut être un sifflet autour du cou sur la piste de la Queue d’Arve la saison prochaine ;)

Ton plus grand souvenir en matière de but marqués ? Et le moins bon souvenir de toutes ces années ?

Plusieurs souvenirs refont surface à la lecture de cette question… Terminer meilleur buteur du championnat junior, marquer un doublé contre Liceo en Champions League, mon premier but dans cette compétition face à Porto avec mon père sur le banc, un but décisif pour gagner le titre de champion, des buts cruciaux avec le maillot de l’équipe nationale…. Il m’est donc difficile de choisir car ils sont tous importants.
Peu de mauvais souvenirs même après ces nombreuses années de pratique.

N’en déplaise à tes coéquipiers, tu es celui qui draines le plus de “groupies” au match. C’est quoi ton secret ?

Beaucoup de personne dans mon entourage s’intéresse à mon parcours sportif et c’est donc en motivant les bonnes personnes que cela amène encore plus de monde. C’est également l’occasion d’aller fêter ça ensemble en cas de victoire. Pas besoin d’user d’artifices ou de charme pour motiver les gens à venir me voir et encourager l’équipe, cela se fait naturellement !

Pour la partie récréative, vu ton côté beau gosse des plages, on part sur un plutôt :

Plutôt short de bain ou slip de bain ( autrement dit, moule-b…) ?
Short de bain ! en même temps surfer en slip de bain c’est pas forcément très courant ... Brice te dirait : on voit tes c......!

Plutôt plage ou piscine ?
Plage, ça signifie vacances !

Plutôt mer ou lac ? Les deux sont sympa mais il y a plus de chose à faire dans la mer ! Euh ... demande à Loana ...

Plutôt Topless ou bikini ? (On parle des filles … )
Bikini car ensuite tu sélectionnes les meilleures pour faire du Topless... Tu connais la blague du Mayen sans piscine ? C’est comme ... on verra ça une autre fois !

Plutôt Brice de Nice ou Point Break ?
Brice de Nice, d’ailleurs y a une Yellow samedi à Diessbach, tu viens ? Carrément ... et si on gagne tu nous fait le Casse de Brice ... Et si on gagne la finale ... la Yellow night va changer de couleur !

Plutôt mousse ou mojito ?
Les deux breuvages me plaisent mais le mojito reste plus exotique.

Plutôt Blonde brune ou rousse ?
Plutôt brune ou blonde les rousses c’est pas ma tasse de thé ! qui a parlé de thé ?

Plutôt Protection 50 ou graisses à traire ?
Je fais un compromis, protection 30.

Plutôt Rayban ou Dior ?
Personnellement Tommy Hilfiger mais Rayban car ça donne un certain style

Plutôt polo ou marcel ? (Polo et pas Paulo …)
T-shirt !

Plutôt tong ou schlaps ?
Pour moi c’est la même chose mais je dis « tong » c’est plus cool comme mot Alors pas du tout ... les schlaps s’est vachement plus sexy !

Plutôt Anastasia Ashley ou Pamela Anderson ?
Le choix est vite fait : Ashley ! en plus on a pleins de points en commun : on fait du surf, on parle anglais... ET ?

Plutôt Geneva Beach ou Mavericks ? Pas encore le niveau pour les Mavericks, du coup Genève plage même si y a pas vraiment de vagues à surfer la bas ! Oui mais c’est la seule plage ou le Topless est autorisé ... Mmmmh ?

Un grand merci Robin ! A samedi !